• architecture-interieure-1
  • architecture-interieure-2
  • architecture-interieure-3
  • architecture-interieure-4
  • architecture-interieure-5
  • av_Thiers_palier1
  • expert-comptable_accueil

Blog

<- Retour aux actualités
  • 24/03/2017

    le BOIS ou comment l'énergétique chinoise peut booster l'agilité de vos collaborateurs - partie 1

    C’est le printemps ! Accueillons le BOIS  - ou comment l’énergétique chinoise peut booster l’agilité de vos collaborateurs ! – Partie 1

    Début de voyage au pays des « Cinq éléments » de la pensée chinoise.

     

    Du point de vue de notre calendrier occidental, nous avons franchi le 21 mars  le seuil du printemps. Il est donc largement temps de parler de l’énergie du Bois, cette énergie étant, en énergétique chinoise, associée au printemps.

    Dans la réalité énergétique, cela fait bien longtemps que le printemps a commencé ! Dans notre culture, comme dans la Chine ancienne, nous associons le printemps à un mouvement de redémarrage, de renouveau : après le sommeil de l’hiver, la sève revient, et les plantes reprennent leur croissance, verdissent à nouveau.

    Mais, pour ceux qui ont su tendre l’oreille et capter les premiers signaux, ce mouvement a commencé depuis plusieurs semaines : les jours ont commencé à rallonger dès le… 22 décembre ! Dès janvier ou début février, les bourgeons ont commencé à se gonfler, les oiseaux à chanter différemment… Tout le vivant a commencé à manifester sa joie de la lumière retrouvée et croissante !

     

    Dans la tradition classique chinoise, le printemps commence le… 4 février, avec le mois du Tigre, premier animal du zodiaque à contenir une forte composante de Bois.  Mais à quoi correspond cette énergie du Bois ?

    C’est un mouvement de Croissance, de renouveau. Il s’accompagne, en Chine comme chez nous, de rituels pour chasser ce qui est devenu inutile ou pesant (régler ses dettes, clore les dossiers, faire du tri… on parle bien du « grand nettoyage de printemps » !) et ainsi laisser de la place pour le renouveau. Si vous trouvez que votre vie stagne, que rien ne change pour vous et que vous êtes bloqué dans une situation qui ne vous convient pas, procédez à ce ménage de printemps !

    Le Bois est associé à la générosité, aux émotions, à l’empathie. Il favorise les processus mentaux de créativité, d’agilité, d'intuition, de pensée analogique,  cette capacité à mettre en lien des choses, des idées, des événements… Il favorise l'intelligence émotionnelle.

    En médecine chinoise, c’est le moment de prendre soin de son foie, de sa vésicule biliaire, de ses tendons, de ses yeux. Pour les personnes sensibles ou au foie déjà malmené, des poussées de colère sont possibles… car en MTC, les émotions et le corps sont étroitement interdépendants.



    Le Bois est l’énergie qui favorise les activités liées à la création, à l’innovation :

    • création artistique
    • écriture (avec de l'encre et du papier ! pas en numérique...)
    • activités de R&D
    • déceloppement commercial
    • activités liées aux enfants
    • activités qui "aident à grandir", au sens propre ou au figuré : coaching, formation, éducation, mais aussi activités d'élevage ou de culture !
     

    Je souhaite insister ici sur un point : il est à la mode, dans les écoles et les universités, de favoriser l’apprentissage numérique et de reléguer à la cave les livres de papier. Energétiquement, cela est incohérent … Le fait d’apprendre, de se développer, passe par la lecture papier, par l’écriture à la main… Je dois expliquer sans cesse à mes étudiants en architecture intérieure que, pour développer leur créativité, ils doivent crayonner, avec du vrai papier et un vrai crayon… que leur main dispose d’une intelligence propre, qui ne passe pas par la tête… Ils restent des heures devant leur écran d’ordinateur, et rien ne vient… Normal !

    Se cantonner au numérique, c’est rester dans l’univers du mental, de l’intellect…Se couper du papier, de l’écriture, du dessin, c’est renoncer à développer ses émotions, ses ressentis, son intuition, sa créativité. Renoncer à apprendre à développer son intelligence émotionnelle. C’est renoncer à grandir...Le Bois est aussi associé à l'optimisme... On en a besoin !

    Il est aussi incohérent, pour les entreprises, de passer au tout numérique, au nomadisme, au « zéro papier », et en même temps de demander à  leurs collaborateurs plus d’initiative, d’innovation, d’agilité, de réactivité, de souplesse d’adaptation…Il est incohérent de déménager dans un « smart building » bourré de wifi, et en même temps de parler de développement des compétences, des ressources humaines… Repérer et faire grandir les  potentiels, est une activité typiquement associée au Bois !

     
      Dans tous les cas, une entreprise qui aurait besoin de renouer avec la croissance aurait intérêt à s’entourer de personnes dotées de ce Bois dans leur carte énergétique personnelle (BaZi), ou à mieux repérer et valoriser par un management adapté, cette trame énergétique chez ses collaborateurs actuels ! Ajouter un mur végétal, même au bon endroit, ne servira à rien si le moteur interne d’idées, de créativité, d’émotions…, est tari à la source.
     

    Le Bois est nourri par l’Eau : la parole, la communication, les voyages, la mise en mouvement … Pour développer la créativité de vos salariés, les espaces café (ou tisane, ou jus de fruits…) sont donc parfaitement pertinents ! De même que les « Learning expeditions », ou pourquoi pas, tel Socrate, la simple tenue de réunions en marchant dans un parc au contact des arbres….Démarrez vos réunions par une mise en mouvement, une inclusion innovante et qui mette les corps en mouvement, et qui utilise les émotions !

     

     

    Le Bois est associé aux enfants : cultivez votre enfant intérieur, autorisez-vous le jeu, recherchez l’aspect ludique de vos activités ! Il n’y a pas de créativité sur injonction ou sous la contrainte.

    Le Bois est affaibli par le Feu : les présentations « powerpoint », le numérique, ne favorisent donc pas la créativité…. Mais le Feu, ce sera l’objet d’un prochain article, à l’approche de l’été !

    Et si le Bois est trop fort ? Il peut arriver, dans certains lieux, que le Bois soit trop concentré : cela peut donner des difficultés à concrétiser un trop grand nombre d’idées : l’innovation est là, mais rien de concret n’en sort ! On épuise les ressources inutilement.

    Trop de Bois peut donner aussi des troubles mentaux : on « se fait des idées », on se fait un film… cela peut donner des tendances paranoïaques, dépressives… une tendance colérique, également.

    Un prochain article traitera du Bois dans les lieux de vie et de travail,  avec le Feng Shui. A suivre....