• architecture-interieure-1
  • architecture-interieure-2
  • architecture-interieure-3
  • architecture-interieure-4
  • architecture-interieure-5
  • av_Thiers_palier1
  • expert-comptable_accueil

L'architecture intérieure

Avoir recours à un architecte d’intérieur, pourquoi faire ?

Si l'architecte DPLG pense le bâtiment dans son lien avec la ville ou le paysage, l’architecte d’intérieur pense le lieu dans son lien avec l’humain.

L’architecte d’intérieur est à même de concevoir un lieu jusque dans les détails(qualité des éclairages, détails de jonction des matériaux, etc), et d’intégrer des disciplines connexes : la signalétique, le graphisme (travail sur les logos et les chartes graphiques par exemple), mise en valeur des produits, scénographie…

Un architecte d’intérieur qualifié, reconnu compétent par le CFAI, est la garantie d’un projet conduit dans le respect du bâti, en particulier dans ses dimensions structurelles et techniques ; c’est une protection contre les mauvaises surprises !

Son intervention fluidifie les relations avec les entreprises et les artisans  car il anticipe les points délicats et coordonne les différents corps d’état. C’est la meilleure garantie d’un planning respecté, et d'un budget au plus juste.

feng shui architecture intérieure

Un exemple : la cuisine-cabane

Le management par les lieux

feng shui affaires

Pour les entreprises, le projet d’architecture intérieure est l’occasion de repenser le rôle stratégique des locaux, et ainsi de  faire en sorte qu’il réponde aux enjeux principaux de l’entreprise :  

- Là où votre entreprise perd son énergie, ce qui génère des coûts cachés
- là où vos clients se gagnent et se fidélisent  
- là où votre personnel développe sa motivation, sa créativité, la coopération   
- là où les décisions se prennent avec efficacité et pertinence.

Cette approche puise directement ses racines dans l'ensemble de mon parcours : consultant en organisation et management, architecte d'intérieur...
Ceci est illustré dans mon article « management de l’espace, management par l’espace »