• architecture-interieure-1
  • architecture-interieure-2
  • architecture-interieure-3
  • architecture-interieure-4
  • architecture-interieure-5
  • av_Thiers_palier1
  • expert-comptable_accueil

Habitat
Trouver ses marques dans une nouvelle maison

<- Retour aux réalisations
La problématique

Le lieu

Dans la banlieue de Bruxelles, une ancienne ferme rénovée et découpée en maisons individuelles.


La problématique

Ce couple envisageait d’acheter une des dernières maisons à vendre dans cette copropriété, mais… quelque chose « bloquait » au niveau du ressenti.

Cette intervention a fait l’objet d’un travail d’équipe :

Marie Pierre Dillenseger a confirmé la pertinence de la décision,  grâce aux 4 piliers de la destinée, et a décrypté la carte énergétique du lieu grâce au Feng Shui classique chinois.
Avec Fabienne Grenier, nous avons effectué un nettoyage énergétique et repositionné la limite du terrain, grâce à la géométrie opérative. Ceci a permis de rééquilibrer le terrain et la maison, de sorte à réduire les agressions réciproques avec les maisons voisines.
En une après-midi, le ressenti a complètement changé : le lieu est devenu beaucoup plus paisible.

La réalisation

 

Le témoignage

Parmi de nombreux critères, le bien-être reste le premier quand on recherche une habitation à acheter pour sa famille.
C’est ainsi qu’on visite bon nombre de maisons, les unes après les autres pendant de nombreux mois.
Ce qu’on recherche est avant tout le coup de cœur, soyons honnête.
Quand celui-ci se présente et qu’une infime résistance vous met mal à l’aise, vous restez perplexe.

C’est ce qui nous est arrivé en 2009, persuadés de faire le bon choix mais quelque chose d’indéfinissable nous retenait.
La pression que la maison voisine exerçait sur notre future propriété et sur nous même n’était pas saine.
C’était comme si cette demeure avait la main mise sur la nôtre.

Les actions conjointes de Marie-Pierre Dillenseger, Fabienne Grenier et Isabelle Sengel nous a permis de prendre nos marques, nous enraciner et de nous sentir parfaitement chez nous.
Nous y vivons aujourd’hui avec un lâcher prise confiant en l’avenir : merci encore à ces trois dames mousquetaires !