Et vous, comment allez-vous transformer votre lieu de vie, après le confinement ?

Nous venons de traverser une période hors norme : la moitié de la population mondiale s’est retrouvée confinée chez elle, de façon simultanée, pendant plusieurs semaines….C’est une première dans l’histoire de l’Humanité !
Pour beaucoup d’entre nous qui en ont eu la chance, ce moment de pause forcée a été un moment de prise de prise de recul et donc de conscience…

  • Sur ce que nous ne voulions plus faire dans notre vie…
  • Sur ce vers quoi nous voulions aller …

Dans ce temps de confinement, nous avons eu l’occasion de renouer un contact plus intime avec notre lieu de vie, qui est souvent également devenu lieu de travail !
Nous avons pu voir en quoi ce lieu nous protégeait, nous ressourçait, ou au contraire en quoi il nous freinait, nous étouffait.
Nous avons pu prendre la mesure de profondes inégalités liées à l’habitat : entre ceux qui se sont retrouvés confinés dans une maison avec piscine et grand jardin, et ceux qui ont été confinés à plusieurs dans de petits appartements sans jardin ni terrasse, la perception des événements et la façon dont ils ont été traversés a forcément été à l’opposé !
Notre cadre de vie et de travail est donc un élément-clé de notre bien-être et de la réalisation de soi : cette évidence, parfois perdue de vue, s’est réaffirmée ces dernières semaines.

Qu’en est-il pour vous ? comment avez-vous vécu cette période de confinement ?

Comment votre lieu de vie actuel vous-a-t-il accompagné dans cette période ? A-t-il été un cocon protecteur ? ou au contraire, vous êtes-vous senti enfermé-e, étouffé-e ?
Quelles leçons allez-vous en tirer ?
Certains vont embellir leur espace actuel, le réaménager, pour le magnifier encore plus ou pour résoudre des problèmes qui sont apparus au grand jour. Ils ont profité de ce temps pour mûrir leur besoin, leurs envies, et élaborer leur projet.
Pour certains, la pratique du télétravail, qui a été installée dans la précipitation en début de confinement, va se pérenniser et s’installer dans la durée, devenant même dans certains cas le nouveau mode d’organisation du travail.

D’autres vont préférer déménager : déjà, les agences immobilières observent une multiplication des demandes pour des maisons avec jardin, quitte à s’éloigner un peu des centre-ville.

Dans les deux cas, il peut être rassurant de s’appuyer sur un professionnel, soit pour préciser les aménagements et modifications souhaitables, soit pour valider le choix d’un nouveau lieu de vie.

Mais quel type de professionnel ?

Architecte d’intérieur, je peux vous accompagner dans la définition de vos besoins, dans la conception, jusqu’à la réalisation de votre projet.
Spécialiste du Feng Shui Traditionnel et de la Géobiologie, je vous aide à concevoir votre projet de sorte à optimiser votre lieu de vie existant. Et si vous prenez l’option radicale d’un déménagement, ces pratiques vous aident à rationaliser, objectiver le choix de votre nouveau lieu de vie.
Car choisir un nouveau lieu, c’est comme entamer une nouvelle relation amoureuse : derrière la séduction, le coup de foudre, qui est vraiment cette personne dont vous tombez amoureux-se ?
Derrière le coup de cœur, de quel potentiel le lieu est-il porteur ? quelle étape de vie ouvrez- vous avec ce lieu ?

Mettre de la rationalité dans la prise de décision ? Pas sûre que vous associez ce terme à un art parfois renvoyé au rayon ésotérisme ! Pourtant, en vous éclairant sur les scénarios de fonctionnement probables du lieu, vous accédez à des informations que ni l’agent immobilier ni le vendeur ne vous confieront !

Mettre de la rationalité, ce n’est pas moi qui le dit, ce sont mes clients !
Voici l’exemple récent de Cécile, qui a flashé sur un vaste domaine, et se voit bien organiser des séminaires de team-building ou des retraites au vert. C’est un lieu qu’elle a fréquenté comme cliente, elle y est attachée affectivement car elle y a vécu de belles rencontres. Le lieu est magnifique, vert, près d’un lac, rénové dans un esprit chalet, les photos évoquent les veillées au bord du lac avec un feu de camp … un lieu de rêve !
Je procède à une étude rapide, à distance (le lieu est au Québec, difficile de m’y rendre physiquement !), sur le base de plans, de photos, de vues aériennes, d’un tas de questions sur l’historique du lieu et de questions techniques : le toit a-t-il été modifié ? Oui, visiblement … quand ? qu’est-ce qui a été fait précisément ? combien de temps ont duré les travaux ? les fenêtres sont-elles d’origine ? les parquets ? les cloisons ?
Au fur et à mesure des questions, « quelque chose » commence à sonner faux. Et au final, lorsque nous échangeons sur mon diagnostic, à la fin de la discussion, voici ce que me dit Cécile : « je t’ai laissé me présenter tes conclusions, mais de toute façon j’ai déjà décidé. Je n’y vais pas. Ta démarche, tes questions, ton diagnostic, m’ont aidée à me détacher de mon affection pour ce lieu, à mettre de la distance, à rationaliser cette décision… Et pour ça, merci ! »

Et vous, quel est votre projet ? Contactez-moi pour en parler.

Ajouter un commentaire

ultricies risus Praesent dapibus accumsan justo id, Donec amet,